• Mon adaptation de Vergnaud

    Retour vers "Mathématiques"

    Je vous propose dans le site deux articles sur la résolution de problèmes, qui s'inspirent de la typologie des problèmes de Gérard Vergnaud.

    - Une année de résolution de problèmes en CM

    - Les ceintures de problèmes

    Il me semble utile de préciser quelques points ici.

    Je n'ai jamais lu ni étudié Vergnaud dans le texte. Je suis parti des explications entendues en formation, et des documents trouvés sur internet (documents qui présentent eux-mêmes la plupart du temps une version "simplifiée" de la typologie du mathématicien).

    Ce que je propose devient donc une "adaptation pour la classe des versions simplifiées de la typologie de Vergnaud".

    Voici l'adaptation sur laquelle s'appuie mon travail :

    Mon adaptation de Verganud

    Mon adaptation de Verganud

    Voici le document téléchargeable : La révolution française (diaporamas)

    Quelques remarques :

    - J'ai essayé de trouver des termes utilisables et mémorisables par les élèves.

    - J'ai essayé de créer des schémas clairs pour les problèmes multiplicatifs.

    - J'ai sorti la proportionnalité des problèmes multiplicatifs, car le travail avec le tableau de proportionnalité permet de trouver des réponses sans nécessairement passer par une multiplication ou une division (considérer ces problèmes comme "multiplicatifs" aurait créé une confusion chez les élèves).


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    cloprat
    Jeudi 15 Août 2019 à 00:39

    Merci beaucoup pour ce travail extraordinaire ! j'utilise tes docs de calcul mental pour mes cm1 et c'est super ! merci encore pour tous tes partages!

    2
    marieB
    Dimanche 8 Septembre 2019 à 14:02

    merci beaucoup pour ce magnifique travail dont je vais m'inspirer pour compléter le livre de retz stratège - résolution de problème acheter cet été!

    encore merci pour tous vos partages!

    3
    Seb Ulba
    Jeudi 9 Juillet à 17:24

     

    Un grand merci pour ce travail partagé !!!

     

    C'est exactement ce que j'essaye de faire pour ma classe de CM1 : travailler la résolution de problèmes en aidant les élèves à identifier les ressemblances profondes d’un point de vue mathématiques (problèmes isomorphes) en dépit des différences sémantiques.

     

    AUCUN manuel ne le propose. Pas même Retz qui se « contente » de classer les problèmes par type d’opération ou nombre d’étapes…en utilisant les analogies naïves des 4 opérations que dénonce justement Vergnaud.

     

    Mais j’ai une GRANDE interrogation : les élèves sont-ils aptes à accepter ces catégorisations très abstraites ( ben oui quand même). COMMENT cela s’est-il passé en classe ???

     

    Je vous remercie pour votre retour.

     

     

      • Jeudi 9 Juillet à 18:33

        Cette année devait être la première année de réalisation complète des séances de problèmes ! Évidemment, tout ceci a été perturbé par la vague de "classe à la maison"...

        Quelques éléments d'étapes, malgré tout.

        - Il m'apparait bien plus pertinent de travailler selon cette catégorisation, que par type d'opération ou en faisant la chasse aux "mots inducteurs" si souvent piégeux.

        - Les élèves comprennent le sens individuel des différentes catégories de problèmes, mais ont du mal à identifier à quelle catégorie appartient un problème donné parmi plusieurs catégories.

        - Les élèves les plus fragiles en résolution de problèmes demeurent fragiles. Le niveau de réflexion demandé les dépasse.

        - Le travail proposé amène les élèves à se poser des questions intéressantes du point de vue de la logique mathématiques, et quelques habitudes intellectuelles commencent à se mettre en place (on sort pour une bonne partie des élèves d'opérations "au hasard").

        - Cette manière de procéder permet de rencontrer et de résoudre de nombreux problèmes, ce qui participe de la mise en place d'habitudes intellectuelles sur le long terme.

        => En conclusion, je pense que ces séances méritent d'être améliorées sur l'étayage proposé (manipulation, aide, recours aux situations de référence) mais qu'elles contribuent à une amélioration des compétences de réflexion sur les situations rencontrées en résolution de problème. Peut-être qu'une pratique sur plusieurs années montrerait des progrès significatifs chez la majorité des élèves...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :